5 millions de consommateurs, âge du capitaine et autres facteurs aggravants

Des publicités de plus en plus nombreuses et agressives (pardon : prometteuses) fleurissent au sujet de l’appareillage auditif, transformant les candidats potentiels à l’appareillage (environ 5 millions parait-il), en purs consommateurs (c’est le but) que seul l’achat de l’objet magique (l’aide auditive) rendraient à nouveau normaux-entendants.

Lire la suite 5 millions de consommateurs, âge du capitaine et autres facteurs aggravants

Mais dans quel monde on vit ?

Bon, Jean-Yves prend un peu de repos, j’en profite donc pour ramener ma science ! Encore que là, je vais nous faire spectateurs plutôt qu’autre chose. La question du jour est : « Dans quels rapports signal/bruit vivons-nous ? Et quelle est la prise de décision des fabricants en fonction de la réponse à cette première […]

Lire la suite Mais dans quel monde on vit ?

Ces pannes difficiles à détecter

Autant un écouteur vieillissant, un circuit défaillant, un bruit de fond quelconque sont faciles à détecter (BDF, distorsion harmonique ou d’intermodulation, etc.), autant la panne d’un microphone arrière est assez délicate à percevoir. C’est pourtant une panne très handicapante pour le patient, car il n’y a plus de directivité dans le bruit, voire un déséquilibre […]

Lire la suite Ces pannes difficiles à détecter

Chauchettes d’archiducheche chèches et autres bidouillages : les décalages fréquentiels sont-ils utiles aux frenchies ?

J’avais déjà abordé ce sujet dans un ancien billet. L’éventualité d’avoir à apporter la preuve de l’efficience d’un appareillage auditif n’est pas exclue dans le futur; de même que la justification du choix d’un modèle face à un financeur (les temps sont durs…). Il faudra donc peut être un jour démontrer l’efficacité des divers systèmes de décalages fréquentiels et d’argumenter nos choix prothétiques. Mais sans y être contraints par qui que ce soit, nous pouvons (simple curiosité) avoir envie de constater l’efficacité de ces systèmes, ou de les démontrer à nos patients.

Lire la suite Chauchettes d’archiducheche chèches et autres bidouillages : les décalages fréquentiels sont-ils utiles aux frenchies ?

Sorry… we’re Open ! *

*Ca aurait pu s’appeler « Revue de presque », mais le nom était déjà utilisé par Canteloup ! « Presque », pour presque bien, presque fini, presque réglé, presque achevé, presque satisfait. La frontière entre « presque bien » et « bien » est ténue.

Lire la suite Sorry… we’re Open ! *