Mais dans quel monde on vit ?

Bon, Jean-Yves prend un peu de repos, j’en profite donc pour ramener ma science ! Encore que là, je vais nous faire spectateurs plutôt qu’autre chose. La question du jour est : « Dans quels rapports signal/bruit vivons-nous ? Et quelle est la prise de décision des fabricants en fonction de la réponse à cette première […]

Lire la suite Mais dans quel monde on vit ?

Incertitude en audiométrie vocale – Partie 3… et fin !

Bon, c’est toujours la même chose… je suis en retard j’avais autre chose à faire, et j’ai un peu laissé traîner ce troisième (et dernier !) billet sur l’incertitude en audiométrie vocale. Alors nous allons tenter d’appliquer les problèmes d’incertitude vus dans les premier et second billet, mais cette fois ci, en audiométrie vocale DANS LE […]

Lire la suite Incertitude en audiométrie vocale – Partie 3… et fin !

Incertitude en audiométrie vocale – Partie 1

« La plupart des gens ont perdu le sens de l’émerveillement. Pour eux, tout va de soi. Réfugiés dans la sécurité de cet état d’esprit, ils perdent la liberté et l’étonnement perpétuel de l’incertitude. » J. Krishnamurti. « Significatif : qui est le signe, la preuve de quelque chose ; qui révèle quelque chose. » CNRTL/Ortolang. « Chaque échec me rapproche statistiquement […]

Lire la suite Incertitude en audiométrie vocale – Partie 1

De l’importance de l’échauffement avant toute chose

Je voulais vous faire partager deux cas intéressants, qui ne sont absolument pas une exception et confirment une règle générale que nous pourrions oublier facilement. Dans le cadre de tests sur des sujets normo-entendants, j’ai été amené à mesurer la « résistance de l’intelligibilité au bruit » de deux personnes à l’audition normale en dégradant progressivement le […]

Lire la suite De l’importance de l’échauffement avant toute chose

Chauchettes d’archiducheche chèches et autres bidouillages : les décalages fréquentiels sont-ils utiles aux frenchies ?

J’avais déjà abordé ce sujet dans un ancien billet. L’éventualité d’avoir à apporter la preuve de l’efficience d’un appareillage auditif n’est pas exclue dans le futur; de même que la justification du choix d’un modèle face à un financeur (les temps sont durs…). Il faudra donc peut être un jour démontrer l’efficacité des divers systèmes de décalages fréquentiels et d’argumenter nos choix prothétiques. Mais sans y être contraints par qui que ce soit, nous pouvons (simple curiosité) avoir envie de constater l’efficacité de ces systèmes, ou de les démontrer à nos patients.

Lire la suite Chauchettes d’archiducheche chèches et autres bidouillages : les décalages fréquentiels sont-ils utiles aux frenchies ?