Sauvegarder sa base de données sous Noah 3.6.x

Sous les versions de Noah 3.1 et 3.5, la sauvegarde de la database était simple et s’effectuait la plupart du temps par le petit programme « Noah Database Properties », soit de manière automatique si vous l’aviez programmée une heure précise, soit de manière manuelle dans l’onglet « Outils » puis « Backup ».

Au pire, vous pouviez toujours aller rechercher dans C:Program FilesHIMSANOAH SystemDatabase , et faire un copier/coller sur support de stockage numérique du fichier .MDB correspondant à votre base de données, ce dernier étant « brut », c’est à dire non compressé comme avec la fonction « Backup ».

Avec Noah 3.6 (et versions suivantes), les choses sont différentes car la base de données (l’ancien fichier .MDB) n’est plus gérée par le logiciel Noah mais par un « serveur de données » chargé d’effectuer des « requêtes » (des interrogations du fichier) et des écritures. Ce serveur est le programme « Microsoft SQL Server » qui se lance au démarrage de l’ordinateur en bas à droite de la barre des tâches. C’est dans ce logiciel qu’est installée la base de données Noah 3.6.x.

Et même s’il existe toujours le chemin C:Program FilesHIMSANOAH SystemDatabase, et qu’il se trouve dedans un fichier .MDB, et que « Noah Database Properties » vous fait sagement vos sauvegardes automatiques tous les jours, ce fichier est « mort » ; il n’évolue plus au rythme de vos enregistrements car il s’agit de votre ancienne base de données Noah 3.1 ou 3.5 (appelée database version 10) qui a été transformée pour s’adapter au format 3.6 et son serveur SQL (database version 12).

Il n’y a pas pour l’instant de solutions automatiques de sauvegarde type « backup » pour Noah 3.6.x. Cela peut se concevoir car un serveur SQL est fait pour fonctionner en réseau (et Noah 3.6 gère bien cela), et un réseau est en général sauvegardé régulièrement sur supports numériques.

La database de Noah 3.6.x est située dans C:Program FilesMicrosoft SQL ServerMSSQL$HIMSADataNOAHSystem mais si vous tentez de copier ce fichier et de le recoller le cas échéant au même endroit pour effectuer une récupération, il ne fonctionnera pas…

Il existe cependant une solution simple si vous voulez sauvegarder votre database sur un support amovible (USB ou DD) : démarrez Noah et ouvrez le menu « Fichier »–> « exporter ». Une boîte de dialogue « Exporter patients » s’ouvre, faites « Suivant>> » et dans le type d’export, sélectionnez « Données démographiques, de mesure et d’appareillage pour des patients choisis (créés format NOAH 3) » (sélectionné par défaut), faites « Suivant>> » et,  en maintenant la touche gauche de la souris enfoncée, sélectionnez tous vos patients (ils se surlignent en bleu) :

Exporter database

Faites « Suivant>> » et on vous demande de nommer le fichier de sauvegarde et de décider de l’emplacement de sauvegarde (une clé USB par exemple).

Le fichier ainsi créé est de type .Nha. Pour le restaurer, il suffirait de reprendre le menu de Noah « Fichier »–> « Importer » et de récupérer le fichier .Nha.

Le gros avantage de cette méthode, hormis le fait de pouvoir disposer de son « trésor de guerre » sous la main, est de générer un fichier de petite taille et lisible sur toutes les versions de Noah 3, même antérieures à 3.6.

Attention, pour info, l’exportation est une opération relativement rapide pour une database assez volumineuse ; l’importation prend nettement plus de temps (au moins ¼ d’heure).

Xavier DELERCE

6 commentaires sur “Sauvegarder sa base de données sous Noah 3.6.x

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.